Texte à méditer :  

Permanence téléphonique au 06 82 03 40 59 - 7 jours sur 7 de 21h15 à 22h15 ou sur répondeur.
Vous pouvez nous rencontrer gratuitement tous les premiers mercredis de chaque mois de 20h30 à 21h30 sur rendez-vous uniquement.   

Informations.

Les praticiens de notre association
ont tous signé un code de déontologie
ainsi qu'un règlement intérieur
propre à l'association.
Ils peuvent justifier d'une
formation de psychothérapeute
ou de psychologue aux
normes européennes
(Association Européenne de Psychothérapie EAP).
Ils sont également membres
d'organismes professionnels
eux mêmes conformes à ces normes européennes.
Si vous avez une difficulté
d'affichage, les fichiers sont téléchargeables
dans la rubrique téléchargements.
 

Spécial !

Vous recherchez un psy, remplissez le formulaire.

Les informations transmises ne sont utilisées que pour vous orienter. Elles ne sont ni vendues ni utilisées à d'autres fins et restent confidentielles.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978). Pour l'exercer adressez-vous à : Gayttitude Psychologie 10 rue des Bruyères 95450 Gadancourt ou par email à : contact@gayttitude-psychologie.org.
Enregistrement auprès de la C.N.I.L. en cours. 

On parle de nous.

Sur le site de Gayfrance.fr. Acces

Dans le journal Tetu de mars 2005. Acces

Dans le journal Tetu Plage de juillet Août 2006. Acces

Dans le journal VoyagesG de Juillet Août 2006. Acces

Dans le journal Tetu de Septembre 2008. Acces 

Dans le journal Tetu de Juin 2010. Acces

Lettre d'information
Webmaster - Infos
Livre d'or



Note n°25 par wolfrain le 21/01/2009 @ 22:28
pour nimbus,je me suis reconnue dans ton témoignage,malgres que je n'ai pas devellopé encore toute ma personnalité ,d'aller vers les autres gays pour faire une activité ludique comme du sport,de la danse,du théatre,apporte beaucoups à notre personnalité,on se dévoile à nous meme et aux autre sans se sentir jugés .on a le droit d'etre heureux et libre.

Note n°24 par maro le 20/06/2008 @ 12:46

Bonjour, je ne sais pas vraiment si vous pouvez m'aider alors je vais vous raconter cette histoire telle qu'elle s'est déroulée. J’ai 23 ans et je suis étudiant en première année de BTS orthoprothèse au lycée d'Alembert dans le 19e.

 

J'ai choisi cette spécialité en raison de mon handicap qui est une de mes plus grandes motivations car je suis moi même appareillé. J'ai démarré cette spécialité en CAP, ensuite le DT (bac pro) et enfin le BTS. Il y'a un grand écart de niveau entre le DT et le BTS et je savais que ce ne serait pas facile pour nous les DT, d'ailleurs très peu d'élèves de DT sont admis en BTS. Cette année nous somme trois à avoir été acceptés. En DT nous étions très peu (16 élèves) la moitié en orthoprothèse et l'autre moitié en podo-orthèse, nous étions réunis pour les matières générales. Du CAP au DT j'ai effectué un parcours sans faute avec des félicitations et des encouragements. Cette spécialité à donner un sens à ma vie. En BTS nous sommes 22 élèves, élèves venant de régions et de milieux différents du mien. (BAC S, BAC STI, FAC de médecine) Malgré toutes ces années dans cet établissement j'avais l'impression d'être le nouveau perdant tous mes repères, me voyant comme l'élève maghrébin handicapé de la classe.

Au cours de cette année j'ai fais la connaissance d'un élève que peut de personne appréciait, je le voyais tout seul et j'ai demandé au groupe avec lequel je reste le plus souvent de le prendre avec nous et qu'il ne fallait pas le laisser seul.

On s'entendait bien, même très bien, on était dans le même foyer, j'allais dans sa chambre, on se confiait des choses sur nos vies, des choses personnelles etc.

Il avait un certain comportement à mon égard, des gestes, des mots, des regards une façon d'être, (caresses, attouchements, insinuations etc..), au lycée et en cours, il se collait a moi de manière explicite et recherchais par divers moyen un contact physique. Jusqu'au jour ou il est venu me voir dans ma chambre, un soir, pour me faire des avances sexuelles. Etend donné mon vécu, j'en été arrivé à un point ou je ne voulais plus faire confiance a qui que ce soit quitte à être seul. J'ai toujours repoussé ses avances. On était dans la même classe, dans le même foyer et notre BTS dure trois ans. Je ne voulais pas m'aventurer dans une histoire qui risquait de mal finir et surtout j'avais peur même si tout m'indiquait que c'était possible. Je me sentais mal dans cette classe et ça me rassurait d'avoir quelqu'un à qui me confier, je pensais qu'il pourrait m'aider à avancer, comme un pilier et il avait un coté protecteur qui me rassurait. Je pensais que c'était l'occasion pour moi d'accorder à nouveau ma confiance. Jusqu'au jour ou j'ai baissé ma garde et pris mon courage à deux et que je lui ai dit qu'il me plaisait. Il a tout nier en me disant qu'il était totalement hétéro et lorsque je lui ai dit que de toute manière je ne le croyait pas, il a paniqué pour ensuite s'empresser de dire à tout le lycée que je lui courrait après en montrant des messages personnel et intimes ainsi que des choses que je lui avait écrite sur ma vie, mon vécu à tout le monde (élèves, professeurs et même la proviseure, personnes extérieures au lycée). Il m'a fait passer pour un malade qui n'acceptait pas d'être rejeté. Cela fait cinq ans que je suis dans cet établissement et personne n'était au courant de ma bisexualité. C'était la première fois que j'avouais mon attirance pour un garçon n'ayant connu que des filles jusqu'à présent. Cela m'a totalement démoli et anéantis, révélé sa sexualité et un choix et il m'a imposé ce choix, alors que je n'étais pas encore près pour ça. J'ai du aller voir chaque personne pour me justifier en expliquant la situation et ce qu'il a fait alors que je ne devrais pas avoir à le faire, d'ailleurs il m'a même menacé plus d'une fois par personnes interposées, qu'il me casserait la gueule si je continuais à parlé. Pour ma part s'il ne l'avait pas fait jamais je n'en aurais parlé, c’est une histoire qui ne concernait que lui et moi, je n'ai fait que rétablir la vérité. Je suis tombé dans une lourde dépression, j'ai plongé dans l'alcool alors que j'ai eu moi-même un père alcoolique. J'avais tellement mal que j'avais besoin de m'anesthésier pour ne plus rien ressentir J'ai du aller voir un psychiatre et suivre un traitement. Il s'est mis à avoir des propos blessant sur ma sexualité, allant même jusqu'à se moquer de mon handicap en imitant ma démarche et s'est servi de moi comme prétexte par rapport aux études en disant aux pro


Note n°22 par kako le 17/06/2008 @ 16:44
dsl je ne suis pas homosexuel! mais j ai besoin d aide pour comprendre certaines choses! je suis avec un homme de 9 ans de plus que moi cela fait 1 ans 1/2 tout allé bien . mais un jours je l ai surpris a allé sur des site de rencontre gay a cherche quelqu un de 30 ans son aimé .se n est pas le probleme . on en a discuter puis il m a dit qu il n allé pas franchire le pas car il m aimé . les mois passe . et maintenant il ne me touche plus . j ai fait un teste de ne plus le touché j usqu a ce qu il me touche et voilà maintenant 1 mois que nous n avons rien fait il ne me touche toujour pas ! je ne comprend pas cette reaction . ne me disir t il plus ? s il vous plait aider moi a comprendre certaines reaction merci .

Note n°20 par marcel le 21/04/2008 @ 04:09

Bonjour, je suis québecois,

je suis a la recherche d'une femme qui a vécu avec un père gai et que le couple se sont quitté pour cette raison.

Cette personne devra avoir la capacité de parler en public. C'est pour un projet en 2009, a Montreal pour une journée. Ce projet est de nature bénévole.

Merci

Je répondrai via e-mail. pr2418@videotron.ca


Note n°19 par samir le 20/03/2008 @ 01:02
   http://rqsinc.com/products/category/Antivirus_and_security.htm

je trouve ce site très convivial et à la portée de tous

les articles sont très clairs et concis

continuez   http://goldpill.info

DébutPrécédent [ 1 2 3 4 ] SuivantFin
 
Spécial !

Vous recherchez un psy, remplissez le formulaire.

Les informations transmises ne sont utilisées que pour vous orienter. Elles ne sont ni vendues ni utilisées à d'autres fins et restent confidentielles.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978). Pour l'exercer adressez-vous à : Gayttitude Psychologie 10 rue des Bruyères 95450 Gadancourt ou par email à : contact@gayttitude-psychologie.org.
Enregistrement auprès de la C.N.I.L. en cours. 

 
Connexion...
 Liste des membres Membres : 148

50  derniers membres : 50 derniers membres :
      httpandroidtabin         Ragus         Gunnoe         AknabeNara         a_iiai         Johnson         Kolxoznik         ursule         Caregiver         kate         isuckyoui         Juan16         Clem14         Dianaginn         REBEU93         elios92         Pat         Igor         Leopsychologue         supportbegetru         Deamykeesty         etaaffelthenr         Touhami         rbizzaroeula         kekapankerobbi         giaco7         eraisealfr         zucuzzagerm         qubik         Wasabi         sanssanssans         youyou         Kirk         SatUnevy         David059         phoenix51         wendyt         camilla         Caramel32         nanou         nanouain         rodoudou         Stephorax         Gab1981         lilie80         doriansteven         soham         rudy         riverdawn         Psychopro41   

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2

Total visites Total visites: 695758  

Record connectés :
Record connectés :Membres: 5

Le 29/04/2009 @ 20:55

Record connectés :Cumulé : 93

Le 28/08/2013 @ 01:17


Webmaster - Infos
Recherche



Présentation

Fermer Dates

Sondage
Pertinence de ce site
 
Très intéressant
Intéressant
Peu intéressant
Inintéressant
Résultats
Calendrier
Nouvelles des Amis
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne